Couteau Santoku (à gauche sur la photo)

180,00

Couteau traditionnel japonais en damassé de la ligne Shun de KAI, le SANTOKU ou couteau aux  » 3 vertus  »  pour découper, trancher, hacher
La pointe recourbée de sa lame est typiquement japonaise. Le Santoku est le cousin de notre fameux  » couteau de chef  » bien adapté aux grosses pièces sans os

Il est moins pointu et donc moins dangereux

Livré dans une boite

Lame et mitre massives forgées
Damassé 32 couches en acier inoxydable
Manche asymétrique en bois Pakka
Finition brossée
Manche 12,5 cm – Lame 16,5 cm
200g

Réf. : AR0008 Matériaux : , Fonctions :

Petite histoire…

Historiquement, les lames de couteaux étaient fabriquées en pierre taillée, en bronze et en acier. Depuis l’âge de fer les aciers se sont largement imposés comme matériaux principaux pour la fabrication de lame de couteaux.

La principale évolution a été l’introduction des aciers inoxydables au début du xxème siècle. L’acier est un alliage de carbone et de fer: plus un acier est dur, plus sa teneur en carbone est élevée. Les aciers ont beaucoup d’avantages : il s’aiguisent aisément et ont un bon pouvoir de coupe. Cependant, ils s’oxydent facilement et demande donc un certain entretien.

Un acier est inoxydable s’il contient au minimum 13% de chrome.

Fabriqué par KAI au Japon

Depuis 1908, KAI perpétue un savoir-faire inspiré des sabres des samouraïs japonais pour produire des lames dans un style occidental, parfaitement adaptées à la vie quotidienne.
Spécialiste du damas, ils empilent plusieurs couches d’aciers inoxydables. Le bloc obtenu est étiré, torsadé, replié sur lui-même… Ces opérations se répètent jusqu’à obtenir 32 couches…parfois plus.

Les 3 couteaux sélectionnés par MWT remplissent l’essentiel des taches liées à la coupe

Les couteaux professionnels SHUN sont fabriqués en acier damassé inoxydable 32 couches avec un noyau en acier V-Gold-10. Cet acier, particulièrement résistant à la corrosion et très dur (61±1 HRC, 1,0% de carbone, 1,5% de colbalt), rend la lame incomparablement tranchante pour une longue durée. L’affutage des lames reste cependant indispensable pour maintenir un bon tranchant.

Le Santoku, d’une longueur totale de 28 cm, n’en est pas moins un couteau léger (200 gr), bien équilibré, qui permet un travail sans fatigue. Le manche en forme de châtaigne permet une bonne prise en main.

Coup de cœur MWT…

L’ aspect bois de la lame lui confère un caractère unique

L’ équilibre entre technique de fabrication moderne et savoir-faire traditionnel ancestral est parfait

Le couteau japonais est la référence mondiale dans le monde du couteau,  Michel BRAS , grand chef étoilé, a confié à Kai la fabrication de sa gamme de couteaux

Entretien

  • Nettoyer et essuyer les couteaux après chaque utilisation, à l’eau tiède avec une éponge douce
  • Couper sur du bois et éviter les surfaces trop dures
  • Affuter les lames des couteaux régulièrement. L’affûtage garantit un tranchant incomparable: utiliser une pierre 300/1000, trempée au préalable pendant 2 heures
  • Ne pas laisser immerger dans l’eau
  • Lave vaisselle déconseillé

Garantie à vie pour une utilisation normale recommandée par le fabricant.

Ne convient pas aux viandes avec os

Poids et dimensions avec packaging

Poids 0.2 kg