Cocotte en fonte - Finlande

1

Cette cocotte à l’esthétique simple et parfaite est une pièce maîtresse de nos fourneaux.
En fonte émaillée, elle permet de préparer des mijotés dont elle sublime les saveurs. Sa poignée amovible en bois galbé contraste avec ce matériau sombre et s’utilise pour soulever le couvercle sans se brûler.
Dessinée par Timo Sarpaneva en 1952, elle n’a rien perdu de sa fraicheur.

H 19 cm - Ø 21,5 cm - 4 kg
Contenance : 3 L (4/6 pers)

Compatible tous feux

Timo Sarpaneva, designer des années 50, influencé par un grand-père forgeron s’est inspiré des cocottes en fonte ancestrales pour créer ce modèle.
Devenue une icône du design scandinave tant par son style simple que par sa fonctionnalité et sa robustesse, elle demeure intacte depuis sa création et traverse le temps sans jamais le marquer.

  1. Petite histoire...
  2. C’est au début du 19ème siècle seulement que le terme "cocotte" a commencé sa carrière, alors que l’ustensile qu’il désigne existait depuis plusieurs siècles. Le mot est apparenté à « coquemar » (bouilloire), connu la variante « coquasse » ou encore « coquelle ». Cette marmite ronde ou ovale, le plus souvent en fonte, possède toujours un couvercle bien assujetti et deux poignées ou oreilles sur les côtés.
  3. La cuisson à l’étouffée, dans les braises ou au four, nécessite des récipients à couvercles bien hermétique qui empêche l’évaporation du liquide de cuisson et favorise la concentration des saveurs. La cocotte appartient à la famille des braisières, des daubières et des tourtières.

Qualités

  • La fonte permet une répartition et une rétention de la chaleur idéale pour un excellent mijotage
  • L’émail, revêtement issu du verre, est parfaitement hygiénique : il protège des odeurs et conserve les arômes.
  • Les qualités culinaires d’une cuisson à l’étouffée, grâce à un couvercle très hermétique, pour une meilleure concentration des saveurs

Entretien

  • Lavage à la main
  • Pas de lave-vaisselle